L’Assemblée nationale tiendra une séance plénière déterminante ce vendredi 14 juin 2024 à 14h. Au cœur des débats, le réquisitoire du Procureur Général près la Cour de Cassation concernant l’affaire Nicolas Kazadi, qui pourrait mener à une éventuelle instruction.

Ancien ministre des finances, Nicolas Kazadi fait l’objet de graves accusations de corruption et de détournement de fonds publics. Le Procureur Général a transmis son réquisitoire à l’Assemblée nationale, qui devra désormais se prononcer sur la suite à donner.

Les députés auront la lourde responsabilité d’étudier attentivement le réquisitoire et de déterminer s’il y a matière à ouvrir une procédure judiciaire à l’encontre de Nicolas Kazadi.

Au-delà de ce dossier brûlant, l’ordre du jour de la séance prévoit également la finalisation du processus de mise en place des instances clés de l’Assemblée nationale : les Groupes Parlementaires (G.P), les Commissions Permanentes (C.P) et le Comité des Sages.

La validation des suppléants en vue de la vérification des pouvoirs des députés sera également à l’agenda, de même que la présentation du projet de Budget de l’Assemblée nationale pour l’année 2025.

Cette séance plénière s’annonce donc cruciale pour l’Assemblée, qui devra gérer avec fermeté et équité le dossier Kazadi tout en assurant le bon fonctionnement de l’institution. Les regards seront tournés vers les députés, attendus au rendez-vous de leurs responsabilités.