samedi, décembre 10, 2022
Publicité

Conflit d’intérêt entre AVC Construct et Moderne Construct : le cabinet Kibuka éclaire l’opinion

Le cabinet Kibuka a, dans un communiqué de presse dont une copie est parvenue à la rédaction de 24sur24.cd, fait la mise au point pour fixer la presse et l’opinion sur les contre vérités distillées dans la presse et les réseaux sociaux par la gérante de la société AVC Construct, concernant le litige qui l’oppose à sa cliente, la société Moderne Construction SARL.

Le conseil de Moderne Construction SARL précise que, c’est de la faute du Huissier qui a exécuté malencontreusement ce jugement.

 » Moderne Construction SARL, a été entraîné dans un litige qui ne la concernait pas au départ comme partie au procès, par la faute avérée du Huissier qui a exécuté de manière malencontreuse, désastreuse et scandaleuse un jugement de TGI Gombe », a décrié le cabinet Kibuka qui fait savoir que le jugement de déguerpir Mme Libagisa Kapuku Angélique date du 21 février 2017.

« Le 21 février 2017, le TGI Gombe avait statué dans la cause inscrite sous RC 113.151, opposant la société AVC Construct à Madame Libagisa Kapuku Angélique ,relative à la contestation de deux parties de la propriété de fonds portant le numéro 8 du plan cadastral de Mont ngafula , d’une superficie de 22 ha 20 ares 41 centiares 7 centiares. Ce jugement ordonnait entre autres mesures le déguerpissement de madame Libagisa Kapuku Angélique et de tous ceux qui occupaient le fonds de son fait », fait savoir le conseil de Moderne Construction SARL qui juge d’extra- judiciaire ce déguerpissement qui s’apparente à une forfaiture.

« Le déguerpissement extra- judiciaire pratiqué par le huissier de justice à l’encontre de Moderne Construction SARL a dépassé les limites de la forfaiture lorsqu’il fait bénéficier à AVC Construct d’une excroissance de son fonds le faisant passer de 21ha 21 ares 73 centiares à 43 ares 114 centiares 7 centiares », a dénoncé le conseil moderne Construction SARL.

L’attitude adoptée par la société AVC Construct, celle de se victimiser et ce, à travers le tapage médiatique, n’enchante pas le conseil de Moderne Construction qui a projecté appel.

« Alors que Moderne Construction SARL a fait le choix de se tourner vers les instances judiciaires et les autorités administratives pour se faire rétablir dans ses droits, AVC Construct semble avoir levé l’option de la victimisation et de tapage médiatique afin d’émouvoir l’opinion pour mieux couvrir le scandale et le désastre orchestrés par le huissier en sa faveur « , a-t-il dénoncé avant de préciser que le rétablissement de sa cliente n’est qu’un rebondissement de la situation.

« Le conseil de Moderne Construction SARL informe la presse et l’opinion que le rétablissement de sa cliente dans ses droits n’est qu’un juste retournement de choses, il rappelle que les cours et tribunaux sont le seul cadre approprié pour la défense de ses droits. Il appelle en fin à la sérénité, au respect de procédures et décisions judiciaires. »

Rappelons que la société Moderne Construct venait d’être réinstallée il y a quelques jours passés. Une réinstallation qui a été saluée par une frange de la population qui a vu en cela une lueur d’espoir que très bientôt elle connaîtra des changements sur les plans social et infrastructurel, par l’exécution des travaux de réhabilitation des routes d’intérêt public dont notamment celle de SECOMAF et celle de Limete industriel.

Laisser un commentaire