Le débat autour des élections du bureau définitif de l’Assemblée Nationale ne cesse de départager la classe politique congolaise. La pression contre la candidature forcée de Christophe Mboso au poste de deuxième Vice-président du bureau définitif de cette chambre continue de subir les attaques.

De son côté, Lambert Mende, député national et cadre de la plateforme PEP-AAAP, dirigée par Tony Kanku pousse Christophe Mboso à la sortie pour laisser le scrutin se dérouler de manière démocratique.

« Je crois qu’il est encore possible pour lui de sauver notre institution et sa crédibilité en se déportant volontairement, quitte à laisser la Plénière prendre d’autres dispositions, et ce, à partir de la constitution de la Commission du traitement des candidatures. Ayons un peu d’empathie pour nos populations qui attendent autre chose de leurs élus légitimes que ces simagrées irresponsables », a-t-il fait savoir.

Conformément au calendrier réaménagé, les élections au sein du bureau définitif de l’Assemblée Nationale seront organisées ce samedi 18 mai et le dépôt des candidatures aux différents postes a été déjà lancé.