mercredi, mai 25, 2022
Publicité

Inauguration du grand marché de Kinshasa avant novembre 2023: la réalité contredit Ngobila

Le Marché Central de Kinshasa appelé « Zando » sera inauguré avant la fin du mandat du président de la république, ce, malgré son état de délabrement très avancé.

A en croire le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila qui livre cette information au cours d’un entretien avec la presse ce mercredi 19 janvier, l’étude de de faisabilité de ce projet est déjà réalisé à plus de 80%.
Le numéro un de la ville de Kinshasa précise que le financement nécessaire pour rendre effectif ce projet, est déjà disponible.

« Les travaux de construction du marché central auront bel et bien lieu. Comment voulez-vous qu’un projet aussi important soit lancé comme s’il s’agit de la construction d’une maison de fortune. Le nouveau grand marché comptera en son sein 126 toilettes, 500 magasins, un minimum de 80 miles étalages pour les marchands, des casernes pour pompiers, des banques etc… Nous aurons une capacité de de 500 milles personnes minimum ; ça sera le bâtiment le plus imposant de la ville de Kinshasa. Le financement de ce projet est déjà disponible. Nous avons déjà réalisé plus de 80% d’étude de ce projet, il ne reste plus que 20% pour lancer ces travaux et les finir avant la fin du mandat du président de la république. Il faut juste du temps pour rendre effectif ce projet », a indiqué le gouverneur de la ville de Kinshasa.

Le Marché Central de Kinshasa n’est toujours pas reconstruit plusieurs mois après sa démolition obligeant ainsi aux vendeurs d’exercer leur commerce dans des conditions malsaines.


Détruit et fermé depuis le 18 mars de l’année dernière sur ordre du gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila, pour « de travaux de réhabilitation » ; A ce jour, Zando est abandonné à son triste sort. Sur place, le spectacle est désolant, des immondices jonchent la plupart de grands couloirs de ce marché comme sur Bokassa ou encore l’avenue de l’Ecole. Sur les deux avenues, avec une circulation fluide aujourd’hui, on aperçoit de tas de déchets plastiques et domestiques érigés en montagnes à chaque 100 mètres.

Cephas Kabamba

Laisser un commentaire