jeudi, janvier 20, 2022
Publicité

Indexé par famille Tshisekedi et blessé dans son amour propre : Kabund exige des excuses officielles au risque de démissionner

Après la libération des policiers commis à sa garde, le Président ai de l’UDPS exige des excuses officielles sans lesquelles l’homme menacerait de démissionner de ses fonctions de Président ai de l’UDPS et Premier Vice- Président de l’Assemblée nationale, apprend-t-on de bonnes sources.

Indexé par la famille Tshisekedi et l’entourage du Chef de l’État pour qui l’homme serait devenu « trop orgueilleux », notamment après l’accrochage avec Mme Marthe Kasalu l’année dernière et récemment avec Agnès Tshisekedi, Kabund n’a bénéficié, après saccage de sa maison, d’aucune compassion tant de l’assemblée nationale que du gouvernement ni du parti dont il est, par ailleurs, Président ai.

Climat malsain

Il est secret de polichinelle que depuis un temps, un climat malsain règne entre la famille Tshisekedi et le Président ai de L’UDPS.

La descente, mercredi soir, de la Garde Présidentielle à la résidence du premier vice-président de l’assemblée nationale n’est que le reflet de ce climat de méfiance.

Le traitement infligé au garde du corps de Agnès Tshisekedi par les éléments commis à la garde du 1er Vice Président de l’Assemblée nationale n’a été que la goute d’eau qui a fait déborder le vase.

Il sied de rappeler qu’auparavant, la même garde de Kabund avait troué, il y a quelques mois, les pneus d’une voiture appartenant à Madame Marthe Kasalu, veuve d’Étienne Tshisekedi et mère du chef de l’État.

PM

Laisser un commentaire