La première ministre, Judith Suminwa Tuluku, a déclaré son patrimoine, ce mardi 9 juillet, à la Cour constitutionnelle. Par cet acte, la cheffe de l’exécutif national dit répondre à l’exigence constitutionnelle telle que reprise en son article 99 qui stipule qu’ « avant leur entrée en fonction et à l’expiration de celle-ci, le président de la République et les membres du gouvernement sont tenus de déposer, devant la Cour constitutionnelle, la déclaration écrite de leur patrimoine familial, énumérant leurs biens meubles, y compris actions, parts sociales, comptes en banque ».

Devant la presse, elle a souligné l’importance de cet acte, démontrant ainsi sa volonté de respecter la loi et d’être exemplaire pour tous les citoyens. Après son mandat, elle promet de faire l’exercice de venir déposer ce qu’elle aura eu à acquérir pendant cette période.

« C’est un geste important. C’est le premier fait de remplir mon devoir tel que le veut la Constitution en tant que cheffe du gouvernement. Ça permet aussi de démontrer la volonté de transparence. La Cour constitutionnelle est au courant de tout ce que je possède aujourd’hui. Le jour où je partirai, en toute transparence, je ferai l’exercice de venir déposer ce que j’aurais eu à acquérir pendant cette période. Au moins, ça permet de démontrer que tout citoyen, quel que soit le niveau où il se trouve, doit respecter la loi », a-t-elle déclaré.

Dans la foulée, la première ministre a indiqué que tous les ministres du gouvernement vont lui emboîter le pas dans quelques jours.

« Les ministres vont avoir à le faire. Comme le veut la Constitution, c’est un devoir que nous devons faire dans les 30 jours après notre prise des fonctions. La majorité des ministres ont déjà préparé leurs déclarations de patrimoine familial. Et ils auront à les déposer d’ici jeudi au plus tard », a-t-elle conclu.

Il sied de noter qu’après leur investiture par l’Assemblée nationale, les membres du gouvernement disposent d’un délai de 30 jours pour s’acquitter de ce devoir, délai qui court encore puisque le gouvernement central a été investi à l’Assemblée nationale le 12 juin dernier.