samedi, décembre 10, 2022
Publicité

Justice : Lisanga Bonganga devant la barre

L’ancien ministre et député national, Jean-Pierre Lisanga Bonganga est poursuivi par la justice. Dans une requête aux fins d’une fixation d’audience signé par le Procureur général près la Cour d’Appel de Kinshasa/Matete, Sylvain Kaluila, le président national de la Convention Chrétienne pour la Démocratie (CCD) est accusé de «porter ou de chercher le trouble dans l’État, en répandant sciemment des faux bruits de nature à alarmer les populations , à les inquiéter ou les exciter contre le pouvoir établis» et aussi de « commettre publiquement l’offense envers la personne du Chef de l’État ».

“ Nous avons trois Président de la République , l’un a été nommé par l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila, qui porte le costume du Président de la République Démocratique du Congo, mais n’exerçant aucun pouvoir; l’autre qui avait gagné les élections et empêché d’exercer le pouvoir ; le troisième détient l’Imperium du pouvoir , c’est le chef de file du FCC, qui est monsieur Joseph Kabila ”, une phrase prononcée par Lisanga Bonganga, le 16 septembre 2019 à Kinshasa, lors d’une conférence de presse animée par ce dernier.

Le Procureur général sollicite de la cour d’appel de Kinshasa/Matete la fixation d’une date pour l’audience publique de cette affaire.

PKTK

Laisser un commentaire