Le président honoraire de la Commission Electorale Nationale Indépendante, « CENI », et président national du parti politique Action pour la Dignité du Congo et de son Peuple « ADCP », Corneille Nangaa s’est enrôlé, samedi 25 mars, dans la province de la Tshopo précisément à Kisangani. Après avoir rempli son devoir civique, ce nouvel opposant a livré ses premières impressions.

« En venant à Kisangani, je suis à la maison pour chercher ma carte d’électeur.
J’ai pris ma carte, mais j’ai passé beaucoup de minutes.
Dans cette aire opérationnelle 3, la CENI connait beaucoup de problèmes comme dans l’AO1 et 2 entre autres les pannes des machines, pertes des données, je regarde même ma photo et je me demande si c’est moi, la qualité laisse à désirer », a-t-il déclaré.

La même remarque a été faite par la Synergie des Missions d’Observation Citoyenne des Élections (SYMOCEL) et plusieurs autres personnalités politiques.
En dépit de cette situation, l’ancien patron de la centrale électorale a appelé la population de Kisangani à s’enrôler massivement.

« Néanmoins, je demande à population Congolaise en général et celle de la grande orientale en particulier d’aller avoir cette carte car c’est cette dernière qui nous permettra d’avoir le changement que nous voulons », a déclaré le président national de l’ADCP.

L’opération d’identification et d’enrôlement des électeurs a démarré depuis le 16 février, dans l’aire opérationnelle 3 (AO3) qui comprend les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu, Ituri, Maniema, Tshopo, Haut-Uelé et Bas-Uelé. Cette opération se déroule au moment où quelques contrées de la province du Nord-Kivu se trouvent encore sous contrôle des rebelles du M23.

Cephas Kabamba