samedi, décembre 10, 2022
Publicité

Nord-Kivu les activités socio-économiques paralysées à la suite de la journée ville morte à Goma

 

Dans la ville de Goma, dans l’est de la République démocratique du Congo, les activités socio-économiques et scolaires tournent au ralenti dans la matinée de ce lundi 26 septembre 2022. A la base, l’appel à la journée ville morte par les forces vives de la société civile et des mouvements citoyens dont la LUCHA pour exiger la libération de Bunagana et la levée de l’état de siège.

Plusieurs boutiques, magasins et autres édifices commerciaux restent fermés. La circulation demeure faible.

Les organisateurs tiennent, tout de même, à exiger le départ de la MONUSCO et la libération de Bunagana, cité frontalière avec l’Ouganda, située à plus ou moins 90 Km de Goma, dans le territoire de Rutshuru, est sous le joug des rebelles du M23. Plusieurs autres localités des groupements Jomba, Busanza, Kisigari et Busanza sont également occupées par cette rébellion, soutenue par le Rwanda. Situation qui pousse plusieurs habitants de la région à l’errance du côté de Rutshuru-centre et environs.

Laisser un commentaire