mercredi, mai 25, 2022
Publicité

“ Nous avons un pays où les gens se marient avant de s’être fiancés ”. Muzito sur la rencontre Fayulu-Matata

Sur les antennes de la radio topcongo, le premier ministre honoraire, Adolphe Muzito s’est exprimé sur la rencontre entre son co-leader de Lamuka, Martin Fayulu et Augustin Matata Ponyo cette semaine.

“ Les alliances ne devaient pas être les faits des individus, elles devaient être les faits de partis politiques. Mais les partis politiques pas comme appareil politique, mais le parti politique comme projet, comme offre politique. C’est du débat qu’on peut dégager une synthèse. Et que par conséquent, le peuple soit pris en témoin pour cette offre qu’on veut lui proposer comme pour formaliser le contrat social. Je souhaite que les choses se passent de cette manière là”, a déclaré Adolphe Muzito.

L’initiateur de Nouvel Élan voudrait à ce que l’histoire de Genève ne puisse pas se répéter.

“ Je voudrais qu’on ne se trompe pas comme à Genève… Nous devons faire avancer le pays mais avec des principes. A Genève nous avons sorti un candidat commun mais sans programme commun. C’est une faiblesse dont nous connaissons les conséquences. Il faut évoluer vers l’émergence des partis politiques avec projet de société, que les synthèses lient les appareils politiques, éviter les alliances des individus et soumettre les avenirs des partis politiques aux humeurs des individus”, insiste-t-il.

Contrairement aux rumeurs sur un probable climat froid qui reignerait entre lui et Martin Fayulu, Adolphe Muzito affirme être toujours membre de Lamuka et demeure dans la résistance.

À la question de savoir s’il y a un programme commun au sein de Lamuka après 3 ans à la résistance, Adolphe Muzito répond.

“ Nous sommes à la phase de la résistance. Il faut faire la différence entre les alliances de résistance, les alliances pour gérer ensemble, le cas de l’Union sacrée encore qui sont ensemble sans être d’accord, les alliances ou plateforme électorale. Nous en sommes pas là, encore que nous n’avons pas d’offre politique connue, c’est cette processus qu’il faut considérer”.

Pour certains, le deux leaders de la coalition Lamuka seraient parti pour voir leur alliance se disloquer. Pour cause, la dernière rencontre entre le président du parti Leadership et Gouvernance pour le Développement (LGD), Augustin Matata Ponyo, du reste, candidat à la prochaine présidentielle et le président de l’Ecidé, Martin Fayulu, le 11 mai 2022. Le deux personnalités avaient échangé pendant deux heures autour du bloc de l’opposition en République Démocratique du Congo.

PKTK

Laisser un commentaire