lundi, janvier 30, 2023
Publicité

Parc de l’Upemba : face au présumé braconnage entretenu par certains gardes-parcs de l’ICCN, l’ONG TPRDC exige des enquêtes sur terrain

Des populations riveraines du Parc National de l’Upemba dénoncent le braconnage entretenu par certains gardes-parcs de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN), la brutalité et la violation des droits de l’homme principalement par le sujet britannique Robert Muir et sa bande complice dont un certain citoyen congolais Rodrigue Katembo sur des populations ainsi que des faits de corruption et détournement des fonds destinés à la conservation du Parc de l’Upemba par le responsable de Forgotten Parks en République Démocratique du Congo.
Saisie de cette situation, la Coalition Tous Pour La RDC (TPRDC ) demande au gouvernement congolais de diligenter une enquête sur terrain pour évaluer des cas de violations de droits de l’homme avancés par les missionnaires européens et les populations congolaises vivant autour du parc de l’Upemba et Kundelungu. Pour cette ONG, l’Etat doit résilier le contrat le liant à Robert Muir et sa bande complice et ensuite Déférer Robert Muir devant des instances judiciaires de la République Démocratique du Congo et celles de l’Union Européenne au cas où les accusations contre lui sont confirmées après enquêtes indépendantes et objectives pour violences faites contre les citoyens d’un Etat souverain. En outre, la Coalition Tous Pour La RDC exige la révision des autorisations de certaines organisations non gouvernementales étrangères (et/ou internationales) accusées de violation des droits de l’homme en RDC.

Cephas Kabamba

Laisser un commentaire