vendredi, décembre 9, 2022
Publicité

RDC: dans son Lwalaba natal, devant une foule immense, Adèle Kayinda offre sa base à Fatshi

Devant une forte représentation de la population lwalabaise, dans un grand rassemblement politique, ce samedi 10 septembre, à la place de la grande poste dans la commune de Manika à Kolwezi, l’Alliance des Democrates Chrétiens du Congo, (ALDC), parti cher à la Ministre d’État au portefeuille, la princesse Adèle Kayinda Mahina a bouclé son périple dans le Lwalaba.

Un rassemblement non seulement politique mais aussi pédagogique, riche en connaissance, car l’autorité morale de l’ALDC s’est adonné au rappel historique de la création de la province de Lwalaba, l’institution de Kolwezi comme chef lieu, ainsi que son combat comme parlementaire.

Actualité politique oblige, la princesse Adèle Kayinda n’a pas utilisé de détour pour réaffirmer et confirmer l’appartenance de sa formation politique à l’Union Sacrée pour la Nation, vision du Chef de l’État, Félix Antoine Tshisekedi, mise en place après la dissolution de la coalition FCC-CACH.

“ Félix Tshisekedi aime le Lwalaba et tous ces habitants. Voilà pourquoi il a fait de moi ministre d’État au portefeuille ”, a déclaré Adèle Kayinda avant d’inviter cette foule en liesse d’applaudir le Président de la République pour l’avoir choisi.

Cette originaire de Sandoa qui prêche ses frères et sœurs à soutenir le Chef de l’État, souhaite d’eux un soutien par des actions concrètes et nos par de simples discours.

Occasion pour la Ministre d’État au portefeuille de louer la volonté du Chef de l’Etat ainsi que de l’exécutif national, de toujours répondre aux désidératas de la délégation des notables de Sandoa reçue, il y a peu, par Félix Tshisekedi à Kinshasa. Une volonté qui ne plus à démontrer, à l’exemple des travaux de la réhabilitation de la route nationale n°39, Kolwezi-Sandoa-Kapanga qui débouche vers le Kassaï. Plus de 400 km déjà réhabilités, sur ce tronçon. Une action qui soulager les usagés de cette route qui mettaient plusieurs semaines pour rallier Sandoa en venant du Chef-lieu de la province ; et aujourd’hui, ils peuvent compter que quelques heures de route.

Fidèle à elle même, dans sa langue locale, Adèle Kayinda, sans embage, ni détour, a fixé la foule sur les enjeux électoraux, au moment où les yeux sont déjà tournés vers les élections de 2023.

Le discours est clair, la princesse Adèle Kayinda souhaite à ce que le Lwalaba dans son entièreté, puisse soutenir l’actuel Chef de l’État afin de lui offrir non seulement un second mandat mais aussi une majorité à l’Assemblée nationale.

Laisser un commentaire