mercredi, mai 25, 2022
Publicité

RDC : ouverture à Tshikapa du forum provincial de la jeunesse pour la paix et le développement durable

Il s’est ouvert le mercredi 11 mai 2022 à Tshikapa, chef-lieu du Kasaï , les travaux du forum provincial de la jeunesse pour la paix, la coexistence pacifique et le développement durable.
Lors de la cérémonie d’ouverture de ce forum, le ministre provincial en charge de la jeunesse, Denise Muluka Muhandji, a présenté un tableau peu reluisant de la situation que traversent les jeunes du Kasaï, notamment, l’insuffisance des établissements d’éducation des jeunes, le chômage et l’insertion difficile dans la vie professionnelle, l’absence d’opportunités, la faible participation des jeunes dans la résolution de leurs problèmes, le non-financement des initiatives des jeunes, l’analphabétisation, la pauvreté, le mariage précoce et forcé, l’alcoolisme, le tabagisme ainsi que la non-représentation des jeunes dans la gestion de la chose publique.

Le ministre Yves Bunkulu Zola, présent à la cérémonie, a appelé les jeunes du Kasaï au vivre ensemble, pour le développement de la province.

« Je suis venu faire l’état des lieux de la situation des jeunes de la province du Kasaï et sensibiliser les jeunes à ce besoin de la paix, de la coexistence pacifique et du développement durable. Le vivre ensemble est l’unique possibilité pour une participation collective et citoyenne au développement de notre pays, sur ce, nous sommes tous obligés à aimer notre province, à aimer les provinces voisines », a-t-il déclaré.

Il a aussi invité les participants à ces assises à formuler des propositions concrètes qui permettront aux gouvernements central et provincial de trouver des solutions appropriées aux problèmes des jeunes.

Yves Bunkulu a annoncé l’érection à Tshikapa d’un centre socio-professionnel qui permettra de former les jeunes et les insérer dans différents métiers et dans les projets d’entrepreneuriat Sans ou provincial de la jeunesse.
L’ expérience au tour des résultats de la brigade agricole d’Ipuru peut être partagée à travers le pays dans le but d’assurer la prise en charge de cette jeunesse.

JP

Laisser un commentaire