lundi, juillet 4, 2022
Publicité

RDC : vive tension à la petite barrière Goma-Gisenyi

La tension est vive depuis le matin de ce vendredi 17 juin à Birere, dans la ville de Goma (Nord-Kivu). À la base, l’altercation entre un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et les éléments de défense et de sécurité du Rwanda. Selon des sources locales, un militaire FARDC en provenance de la ligne des fronts dans le territoire de Rutshuru, pris de colère suite au décès de son compagnon d’armes s’est directement rendu à la petite barrière.

Il aurait tiré, à partir de la zone neutre, plusieurs balles causant au moins trois morts parmi les membres des forces de l’ordre avant d’être abattu par un militaire rwandais. Les circonstances de son décès ne sont pas encore élucidées.

Pour l’instant, les activités sont paralysées à Birere, centre commercial de Goma. Boutiques, magasins et autres édifices commerciaux sont fermés. Leurs tenanciers craignent d’éventuels actes de vandalisme.

Mercredi, plusieurs habitants sont descendus dans la rue pour manifester contre l’agression de la RDC par le Rwanda. La manifestation avait également pour but de soutenir les FARDC qui s’affrontent contre les rebelles du M23, appuyés par le Rwanda dans le territoire de Rutshuru. Il eût fallu des gaz lacrymogènes et des tirs de sommation pour disperser les manifestants aux postes frontaliers de Goma qui voulaient à tout prix traverser jusqu’au Rwanda.

Au niveau de la sous région, ces incidents à la frontière sont gérés par le Mécanisme conjoint de vérification élargi de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL) dont le siège est à Goma.

Actualité.cd via 24sur24.cd

Laisser un commentaire