Lors d’une conférence de presse, ce lundi 08 juillet 2024 à Kinshasa, l’ancien ministre de la Santé et membre de l’Union pour la Démocratie et le Progrès social (UDPS), le parti au pouvoir, le Dr Eteni Longondo a vivement critiqué la gestion du parti par son secrétaire général, Augustin Kabuya.

Eteni Longondo dit réunir autour de lui la quasi-totalité des membres de l’UDPS pour faire bloc contre Augustin Kabuya qu’il accuse d’une gestion opaque.

“Aujourd’hui, nous nous levons avec 95% des combattants pour confondre et mettre définitivement fin à cette méthode de gestion qui fait tomber notre parti, le fait reculer et préparer les élections de 2028.”, a-t-il décalré.

Eteni Longondo mène ainsi une fronde ouverte contre le leader du parti au pouvoir.

L’ancien ministre a poursuivi ses accusations, déclarant que “l’UDPS est un grand parti de masse mais, il y a des coins du pays où le parti n’existe pas. Pas de drapeaux, pas d’insignes… tout ça à cause du manque d’organisation. Les cellules du parti n’existent plus. Notre secrétaire général a tout centralisé sur lui-même. Il est lui-même secrétaire général, porte-parole du parti, communicateur du parti…”

Ces tensions internes risquent de fragiliser la position du parti présidentiel et sa gestion.