L’état d’avancement des travaux de la réhabilitation de la route Kananga-Kalamba Mbuji inquiète au plus haut niveau la population de cette partie du pays.

Pour Maître Jacques Nkole, avocat au barreau de Kananga, ces travaux de réhabilitation de la route Kananga-Kalamba Mbuji exécutés par l’entreprise TOHA INVESTMENT s’apparentent à un véritable chemin de la croix pour la population riveraine et aussi une pure aventure des autorités.

“ Les travaux d’aménagement et d’entretien de la route Kananga-Kalamba Mbuji par l’entreprise TOHA INVESTMENT est une pure aventure du siècle. Cette ressemble à ce jour à un véritable chemin de la croix, y pratiquer par quelques moyens de transport que ce soit, c’est faire un parcours de combattants. Aucune piste n’est ouverte, presque aucune trace de passage des engins de TOHA n’y est perceptible ”, déclare cet acteur sociopolitique.

Occasion pour Jacques Nkole d’inviter le gouvernement central à mettre fin au contrat qui le lie à l’entreprise TOHA INVESTMENT, laquelle décision va permettre à l’exécutif national de faire recours à une entreprise qui beaucoup plus de l’expérience en matière de construction et réhabilitation des routes.

Une situation qui vient contredire le discours du gouverneur de ladite province, John Kabeya Shikayi, qui avait plutôt confirmé, le 30 juin dernier, que les travaux allaient bon train.

Rappelons que ces travaux ont été lancés depuis le mois de septembre 2022 par le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

PKTK