samedi, août 13, 2022
Publicité

Kinshasa : début de l’opération de démolition de vieux bâtiments au marché central

L’arrêté du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, portant fermeture et réhabilitation du marché central de Kinshasa entre dans sa phase décisive. Après avoir bénéficié de l’appui du Président de la République, le gouverneur Gentiny Ngobila tient à offrir à ses administrés un lieu de négoce digne répondant aux standards internationaux.

Ce jeudi 18 mars 2021, il s’est rendu sur le site du marché central de Kinshasa pour s’imprégner personnellement du début de l’opération de démolition de vieux bâtiments et des magasins appartenant au sujet libanais Hassan.

Ce, conformément au communiqué de l’administrateur du marché central du 11 mars dernier, demandant aux commerçants de récupérer leurs biens avant la date du 17 mars 2021.

Sur place, l’autorité urbaine a assisté à la démolition de quelques magasins, en compagnie du représentant de l’entreprise qui a arraché le marché de construction de ce prestigieux lieu de négoce, ainsi que de la Commissaire générale en charge de l’environnement, de l’administrateur du marché central ainsi que d’autres membres de son cabinet.

Profitant de l’occasion, le premier citoyen de la ville s’est aussi entretenu avec les différents commerçants trouvés sur place, question de s’assurer que ces derniers n’ont rien perdu pendant cette opération de démolition.

En outre, le chef de l’exécutif provincial a sensibilisé ces commerçants sur l’importance de la construction d’un nouveau marché. Il leur a demandé d’aller occuper des places dans les marchés provisoires qui sont déjà disponibles notamment à Itaga, Kabinda, Kalembelembe, Rail sur ex-24 novembre et Huileries.

À son passage, un groupe de femmes a sollicité la clémence de l’autorité urbaine de le laisser vendre au bord des avenues. En réaction, le gouverneur Ngobila est resté ferme : « Je sais que vous prenez soins de vos familles grâce à vos activités commerciales, mais nos avenues doivent être dégagées ; les avenues ne peuvent pas se transformer en marchés », leur a-t-il répondu.

Pour ce faire, le premier citoyen de la ville a demandé à l’administrateur du marché central d’envoyer tous ces commerçants dans les différents marchés provisoires aménagés.

Laisser un commentaire