lundi, juillet 4, 2022
Publicité

Agression de la RDC par le Rwanda: Mboso en plaidoyer auprès de ses pairs africains

Le président de l’Assemblée nationale de la République Démocratique du Congo, Christophe Mboso a présidé par visioconférence, une réunion avec les présidents des Assemblées nationales africaines.

Occasion saisie par le speaker de la chambre basse du parlement pour à ses pairs de faire un plaidoyer en faveur de la RDC, auprès de leurs Chefs d’Etats et gouvernements respectifs dans le but d’obtenir d’eux, la condamnation de l’agression de la RDC par le Rwanda ; le respect de l’intangibilité des frontières de la RDC ; le retrait, sans délai, et sans conditions, des troupes rwandaises et leurs alliés du sol congolais.

A en croire Christophe Mboso, cette énième agression rwandaise va dans le sens de la violation des traités internationaux et régionaux.

En sa qualité de président de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), Christophe Mboso a obtenu de ses pairs la condamnation du Rwanda.

“ Le conseil de sécurité doit tout faire pour que la RDC puisse avoir l’appui qu’il faut afin que ce conflit puisse prendre fin. Car, maintenant que le président de l’Assemblée nationale de la RDC a retracé clairement la situation, nous sommes bien informés et vos décisions seront relayées. Ministre de la Défense de la RSA pendant 9 ans, je connais ce qui se passe dans la partie orientale de la RDC. A l’issue de ce colloque, une décision doit être prise et communiquée par le secrétaire général aux chefs d’État et de gouvernement. La brigade RSA-Malawi-Tanzanie doit passer la main à d’autres forces pour que tous les États participent à stabiliser la RDC ”, a soutenu Mosiviwe Mapisa-Nagkula, président de l’Assemblée nationale de la République Sud Africaine.

A noter que, réunis au Kenya récemment, les Chefs d’État de pays membres de l’EAC ont trouvé un accord pour la pacification de la partie Est de la RDC. Lequel accord divise les congolais car estimant que Félix Tshisekedi serait roulé par ses homologues.

Laisser un commentaire