mardi, juillet 5, 2022
Publicité

Circulation routière : Mal placés, les feux de signalisation à la base des embouteillages monstres sur le boulevard Lumumba

Insupportable, depuis l’inauguration de nouveaux feux de signalisation au croisement du boulevard Lumumba et les avenues Sendwe et Université à Limete 1 ère rue, il s’observe des embouteillages monstres ces derniers jours.

La situation s’aggrave souvent aux heures de pointe où des colonnes de véhicules et piétons sont très visibles sur ces artères qui mènent vers l’est de la capitale.

Les usagers déplorent ce désagrément dû au mauvais emplacement de ces signaux électriques.

 » Avant, la circulation était fluide, nous roulions tout bonnement à cet endroit, la police de roulage faisait son travail sans problème, mais depuis 3 jours, on comprend plus rien, regardez comment les chauffeurs de taxis bus et taxis motos, sont stationnés, on ne sait quoi faire, je suis sur ce tronçon depuis près de 3 heures, on ne nous a pas sensibilisé, c’est vraiment du désordre organisé », s’est enflammé un chauffeur d’un véhicule particulier, croisé entre l’institut national des statistiques et Saint Raphaël, avant de relater la situation d’avant.

 » Hier, j’ai quitté la ville à 17 h, pour arriver chez moi vers 22h, nous en avons marre, c’est la même situation qui se produit chaque jour sur l’avenue de poids lourds, toujours ce mauvais emplacement de feux de signalisation », a-t-il déploré.

Même constat chez quelques piétons qui sont appelés à parcourir des longues distances pour plusieurs raisons.

 » Moi j’habite Mikondo, avec cette situation, je préfère faire les pieds pour économiser le peu de transport pour éviter les demi-terrains, nous sommes fatigués avec ces gens, ils nous ont maltraité avec les saut de moutons, aujourd’hui, c’est les feux de signalisation ils veulent nous plonger encore dans un calvaire, je viens de kintambo où je travaille, mais c’est grave, l’embouteillage se prolonge jusque vers l’avenue de libération, pourquoi ce gouvernement sacrifie son peuple en confiant ce marché aux amateurs, sont-ils là pour nous faire souffrir », s’est interrogé un piéton qui apparemment fatigué d’avoir parcouru ce long trajet.

Un véritable calvaire pour la population vivant à l’Est de Kinshasa.

La commission nationale de prévention routière (CNPR), le FONER, l’Office de route et les autres services y afférents sont appelés à trouver solution ensemble avec la police de circulation routière, pour permettre une fluidité du trafic sur ces artères étant donné que les avenues qui débouchent sur Matonge et victoire sont certaines impraticables, fermées à la circulation pour de travaux de réhabilitation, d’autres sont barricadées pour de raison de festivités marquant l’an 6 de la disparition de Papa Wemba.

JP.

Laisser un commentaire