dimanche, août 14, 2022
Publicité

Enlèvement de Jimmy Kitenge : la VSV crie à la violation des instruments juridiques des droits humains

La Voix de Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) se dit préoccuper par l’enlèvement dont a été victime, le secrétaire national en charge de la communication et médias du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Jimmy Kitenge, par les agents de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR).

Cette ONG de défense des droits de l’homme fustige le traitement dont serait victime ce cadre du parti cher à Joseph Kabila.

“ Selon les informations parvenues à la VSV, les droits de M. Jimmy Kitenge ne seraient pas respectés à son lieu de détention, la Direction Générale de l’ANR. Son droit à la visite des membres de famille dont son épouse ainsi que le droit de visite de son médecin et de ses avocats n’est pas respectés et ce, en violation des instruments juridiques régionaux et internationaux des droits humains ”, peut-on lire dans leur communiqué de presse.

La VSV qui dénonce le traitement dont a subi Jimmy Kitenge le jour de son enlèvement, insiste sur le respect de la procédure avant l’arrestation d’un individu.

“ La VSV dénonce le traitement infligé à M. Jimmy Kitenge qui aurait dû être invité en bonne et due forme par les services de sécurité en lieu et place pour ces derniers de procéder à son enlèvement comme cela a été fait…”, poursuit ce communiqué.

Occasion pour cette structure de la société civile inviter les autorités congolaises concernées dans ce dossier, a intervenir pour la libération de M. Jimmy Kitenge ou son transfèrement rapide devant son juge naturel en cas des griefs sérieux qui seraient mis en sa charge, en vue de mettre fin à “sa détention prolongée et irrégulière à l’ANR”.

Signalons que le secrétaire national en charge de la communication des médias du PPRD, Jimmy Kitenge a été pris par les agents de l’ARN le mardi 26 juillet 2022 pendant qu’il venait répondre à l’invitation d’une émission télévisée chez nos confrères de CCTV à Kinshasa Gombe. Depuis, les vraies raisons de son arrestation demeurent inconnues, car à en croire ses proches, l’homme est interdit de tout visite.

Laisser un commentaire