mercredi, décembre 8, 2021
Publicité

 » Nous avons la responsabilité de stopper toutes les violences faites aux femmes » Paul Kagame.

En marge de la conférence sur la masculinité positive qui est prévu à Kinshasa, au Fleuve Congo hôtel, le Président Rwandais Paul Kagame, n’a pas hésité d’afficher ses intentions devant la presse, celles de stopper les violences faites aux femmes.
 » Je suis fier d’être ici et visité mon frère Félix Tshisekedi, surtout d’assister à cette conférence qui est basée sur les violences faites à la femme, nous avons parlé de la responsabilité qu’ont les hommes de stopper cela », a déclaré Paul Kagame devant la presse au sortir de son tête à tête avec son homologue congolais Félix Tshisekedi, haute de cette cérémonie.
Pour certains observateurs, cette annonce est perçue comme un engagement, un mea-culpa et une résolution prise par Paul Kagame dont l’armée a été cité dans plusieurs rapports de l’ONU, dont celui en date, le rapport Mapping, comme auteurs de violences faites aux femmes dans l’Est de la RDC, à travers toutes ces guerres d’agression dont est victime la RDC de la part du Rwanda, que ce dernier a toujours nié.
Rappelons que cette conférence est axée sur quatre piliers majeurs dont :
Les violences sexuelles, même en période de conflit ;
Le Mariage et grossesse précoce, mutilations génitales féminines et autres pratiques culturelles néfastes ;
Accès limité à la terre et aux ressources ;
La Participation des femmes aux prises de décisions.
La problématique de la protection et promotion de la femme trouvera-t-elle du répondant après ces assises de Kinshasa ? La question reste posée.

JP.

Laisser un commentaire