dimanche, août 14, 2022
Publicité

« Génocide congolais » : Des mouvements citoyens exigent Justice et réparation pour les victimes

La République Démocratique du Congo (RDC) est éprouvée par la guerre, des violences meurtrières, des pillages depuis plus de 25 ans. C’est qui pousse des mouvements citoyens de la République Démocratique du Congo d’exiger que Justice et réparation soient faites pour les victimes. La demande a été formulé ce mardi 2 août, lors d’un rassemblement organisé, à la Place des Évolués dans la ville de Kinshasa.

« Considérant la gravité de fait et l’impunité injustifiée, Nous citoyens congolais, exigeons la Justice et réparation pour les victimes. Par l’installation d’un Tribunal Pénal International pour le Congo tel que recommandé par le Rapport Mapping, en vue de mettre fin à l’impunité », lit-on dans la déclaration.

Pour ces mouvements citoyens, ces actes sont qualifiés de crime contre l’humanité et de Génocide en droit international, ils doivent être dénoncés et les auteurs persécutés.

« Nous assistons à un génocide qui passe sous silence, face à la grande indifférence de la Communauté dite internationale. Ce génocide n’est pas le premier qu’a connu le Congo. Dans l’histoire de l’humanité, il est l’un des plus meurtriers commis après la Seconde Guerre Mondiale : plus de centaines de milliers de morts, avec des rapports qui parlent des millions des morts. De nos jours, la quasi-totalité de personnes du monde se promène avec du sang congolais au biais de leur téléphone. Au départ, c’était le caoutchouc et les pneus des voitures. Et de nos jours, c’est le cobalt qui carbure les voitures électriques. Ce génocide économique que nous appelons le Geno-Cost, ne doit plus perdurer », déplorent-ils. 

Par ailleurs, ces mouvements citoyens ont fait plusieurs recommandations au gouvernement congolais afin de rétablir la paix dans l’Est et de commémorer toutes les victimes de ce génocide. Il s’agit notamment de :

  • La Reconnaissance du 2 Août comme journée des Génocides,
  • La construction de lieux de commémoration pour nos morts ;
  • Œuvrer pour mettre fin aux atrocités et ramener la paix.

Laisser un commentaire