vendredi, décembre 9, 2022
Publicité

Phénomène Kuluna : Qui et comment mettre fin aux actes de terreurs répandus à Kinshasa par ces inciviques ?

Vol, raquette, actes de violence extrême, les Kuluna répandent une forme de terreur à Kinshasa, capitale de République Démocratique du Congo; ces gangs criminels, composés de jeunes individus deviennent un véritable casse-tête pour les autorités qui ne parviennent pas en endiguer le phénomène, créé au début des années 2000, pourtant les opérations de police se sont multipliées mais les Kuluna demeurent, ce qui suscite des grandes inquiétudes auprès de la société civile et les autorités qui s’alarment de la dégradation de la situation.

Le cas le plus récent s’est produit dans la commune de kimbanseke où un policier a été abattu à coup de machette le weekend dernier, un phénomène qui n’enchante pas Éric Bukula, député provincial UDPS.

 » La police a du mal à contenir le phénomène, il y a de Kuluna qui abattent, tranchent la main ou la tête de telle ou telle autre personne, qui blessent même des policiers et qui sont devenus même comme des milices pour des règlements de comptes « , s’est-il exprimé avant de révéler les causes de l’impuissance de la police face à ces jeunes délinquants.

 » Plusieurs communes comme celle de kimbanseke avec 14 quartiers, serait étonné de savoir qu’il y a moins de sous- commissariat, vous trouverez 3, 4 policiers parmis eux, un seul a une arme, donc il y a un problème d’équipements et de recrutement de policiers « , a-t-il conclu.

Pour Sylvano en lieu et place de s’assumer il assure que la situation est sous contrôle grâce aux opérations de bouclages, de patrouilles mais attend une grande collaboration de la part de la population, sensée dénoncer ces jeunes gangs criminels qui ne sont pas des extra-terrestres,Bmais habitent et sont membres de familles.
Entre temps, la population, victime de ces actes criminels ne sait à quel saint se vouer, car en ce moment, il règne un conflit entre cette bande et la police.

JP.

Laisser un commentaire